De l’air dans les poumons !

//De l’air dans les poumons !

De l’air dans les poumons !

En décembre dernier, juste après le dernier épisode de la saison 1 d’ ESPERENZA à fort Paint on a décidé avec Julien Napo de continuer l’aventure. On prend les conseils des joueurs et on part sur un événement dans le Nord et c’est en Belgique qu’aura lieu le premier épisode de la saison 2. L’objectif d’ESPERENZA n’a pas changé. Faire découvrir le Paintball role play et le milsim au novice. Cette discipline du Paintball est vraiment très riche et pleine de ressource, à la fois sportive et très ludique. Les parties sont longues. La version trail du Paintball. On a commencé le scénario fin décembre et Xavier Postelman, qui nous reçoit en Belgique nous propose comme théâtre de jeu, le fort de Barchon. Lieu légendaire, marqué par les événements de la grande guerre en 14/18. Xavier met en place une équipe de Pnj mené par le très créatif Aniel.

On a bossé 4 mois pour préparer cet évent. Inventer des accessoires comme les trappes scellés, les postes de garde et la mitrailleuse. Le décor pour la partie de nuit, etc.

Et c’est le week-end dernier qu’on a posé nos valises à Barchon. Le vendredi l’orga est déjà au taquet. Visite du fort et tous les recoins. Petit repas avec Aniel et on peaufine le scénario et la mise en scène tard dans la nuit. La nuit est courte et le matin levé avec le soleil pour monter le décor. Réunion avec les Pnj pendant que les joueurs ont droit de faire quelques parties fun dans le fort pour découvrir les lieux, mais certaines zones restes inaccessibles. On retrouve des équipes familières d’ESPERENZA . Des teams expertes comme les Units ou LC2 et des équipes moins habitués à ce genre de jeu scénario comme les équipes belges venues découvrir ESPERENZA.

Briefing sécurité, mis en place avec les chefs de factions et on peut démarrer.

Les chasseurs alpins démarrent à 2 km du fort près d’un petit hameau de Barchon ou un guide doit les mener au fort. Les Russes sont en attentes aux portes du fort pendant que trois gars de leur faction sont partis récupérer un espion de Kniaziev à la station-service. Quelques PNJ imprévus comme ce policier en civile, ils trouvent l’espion qui va mener les Russes à la tour d air pour emprunter un passage secret assez long pour pénétrer dans le fort alors que les Blacks Monkeys sont déjà en place. La première partie démarre doucement, mais propose déjà quelque surprise. Les chasseurs alpins capturent leur guide qui leur cause problème et peine à arriver au lieu de largage de leurs équipements. Ils vont libérer un pilote de drone, découvrir le lieu du crash de l’avion néerlandais et chercher un moyen pour entrer dans le fort. Les Russes se font voler leurs caisses d’armement par l’affiliation et vont passer plus d’une heure à les récupérer. On est quand même mieux armé dans ce fort.

Les premiers affrontements ont lieu et la première séquence se termine et c’est l’heure du goûter. Xavier passe son temps à la cuisine à préparer de bons petits plats. Un vrai bonus sur cet événement. Les joueurs font connaissance pendant que l’orga prépare la seconde séquence, axé battlefield. Prise de position. Défense ou attaque d’objectif. Ça canarde sévère dans le fort en cette fin d’après-midi. Repas du soir très sympa, l’ambiance est présente. Les préparatifs du jeu de nuit sont fatigants et on court partout pour créer les décors du bar, le labo, l’armurerie, le bureau ou encore le bureau du capitaine. On accentue le rôle pour la partie de nuit. Un bar tenue par des assassins de l’affiliation qui va apporter beaucoup d’ambiance. Marchander avec les deux patrons du bar est très risqué. Un vrai coupe gorge ce bar clandestin ou raisonne de la musique métal russe. Le savant du laboratoire, lâche et rusé mené des actions étranges avec les joueurs pour aller lui chercher telle ou telle chose dans le fort. Les grenades résonnent et des guêpiers en tout genre ont lieu dans le fort. Un souterrain inondé qu’on pouvait traverser que sur une bouée tractée donna son lot de fou rire. Mission accomplie pour la première journée. L’orga, les Pnj et quelques joueurs discutèrent encore une bonne partie de la nuit. De belles rencontres sous le ciel étoilé. La pression retombe et on prend du bon temps et on rigole bien.

On n’aura pas dormi beaucoup pendant ce week-end. Un stand maxtact est installé à l’accueil et les deux gars sont super cool et on leur propose des petits rôles en tant que Pnj pour participer à l’aventure. Dimanche matin on commence tôt avec une intro très cinéma ou jeux vidéo. Des véhicules rentrent dans le fort. On relance la dynamique avec une scène de transaction et un attentat des Russes avec Kniaziev en personne. Une grosse partie s’enchaîne ou les Russes vont entourlouper les Blacks Monkeys à la tour d’air avec une caisse de munitions piégées. De grosses batailles s’engagent un peu partout.

Le midi avant le repas un petit discours de la FFP pour remercier tout le monde et parler de l’âme du milsim, de l’intérêt du règlement CMU et des valeurs de ce sport. Jeu court l’après-midi et tombola pour finir un week-end superbe.

Bien sûr, on doit encore améliorer certaines choses. Comme apporter encore plus de role play et mieux se servir du décor par exemple, mais on bosse déjà sur ça.

Ce fut un week-end extra qui redonne de l’air dans les poumons, qui donne envie de continuer, mais surtout qui fait aimer le milsim et le Paintball role play passionnément. C’est avec une certaine émotion qu’on dit au revoir à Xavier (merci, tu es un mec extra) Aniel et toute sa team, les gars de chez Maxtact et tous les joueurs venus sur ESPERENZA. La route est longue jusqu’à Paris, mais ça me laisse le temps de penser à de beaux projets à venir.

Et si on continuait !

Par | 2019-04-02T15:39:27+02:00 avril 2nd, 2019|Actualités|